Page 2 sur 2

Re: Mortlach 21 yo 1980/2002 GM #3646

Publié : 14 avr. 2012, 14:50
par mars
pompix a écrit :Edit : Et puis le Trotsysme ce n'est pas tout le monde fauché, c'est tout le monde à égalité. Et il y a assez de richesse sur la planète pour ne pas être dans la misère.


En théorie, c'est vrai. Mais tout le monde à égalité suppose que l'on se met à égalité du plus malchanceux et paumé (il y en a toujours).
Résultat, tout le monde est fauché.
C'est une belle utopie qui peut marcher dans une société de petite taille(maximum quelques centaines(éventuellement millier, et encore)de personnes). A plus grande échelle, il est nécessaire que certaines personnes soient dans la misère et d'autres dans le luxe le plus ostentatoire. Je sais que ce n'est pas juste ni moral, mais cela marche mieux comme cela(je l'ai dit, je suis pragmatique).
Maintenant, l'excès nuit en toute chose. Il est mauvais que trop de monde soit dans le luxe ostentatoire tout comme il est mauvais que trop de monde soit dans la misère. Il faut un juste milieu.

Re: Mortlach 21 yo 1980/2002 GM #3646

Publié : 14 avr. 2012, 15:03
par Jean-Michel
mars a écrit :[...]
Pour l'instant, j'ai réussi a éviter le piège des enfants qui sont une charge(je n'ai rien contre les enfants qui ne sont pas une charge)et surtout du prêt (immobilier, voiture, tempérament,...).

Je ne peux pas être d'accord avec toi sur ce coup là, Mars :
Avoir des enfants qui vous emmerdent, il n'y a rien de pire si ce n'est de ne pas avoir d'enfants pour vous emmerder, je crois. Mais je ne suis pas très objectifs : J'ai des enfants qui ne m'emmerdent pas... C'est cool...

Re: Mortlach 21 yo 1980/2002 GM #3646

Publié : 14 avr. 2012, 15:09
par mars
J'ai du mal m'exprimer, je parlais de charge financière et non affective!

Re: Mortlach 21 yo 1980/2002 GM #3646

Publié : 14 avr. 2012, 15:11
par Jean-Michel
Tu t'es bien exprimé. C'était surtout histoire pour moi de faire un bon mot ;-) !

Re: Mortlach 21 yo 1980/2002 GM #3646

Publié : 14 avr. 2012, 15:14
par mars
Ca va alors parce que je suis d'accord avec toi.
Je voulais juste dire avec mon propos alambiqué que j'avais "échappé" aux difficultés financières qui peuvent parfois survenir lorsque l'on avait des enfants. J'échappe aussi aux joies, forcément.

Re: Mortlach 21 yo 1980/2002 GM #3646

Publié : 14 avr. 2012, 15:20
par pompix
Mars, je ne sais pas si au final tu voudras des enfants mais heureusement que tes parents ont dépassé le cap de cette histoire financière... :whistle:

Re: Mortlach 21 yo 1980/2002 GM #3646

Publié : 14 avr. 2012, 16:17
par nulty
:text-offtopic:

Re: Mortlach 21 yo 1980/2002 GM #3646

Publié : 14 avr. 2012, 16:47
par pompix
Ok alors pour reprendre, je dirais pas mal ce Mortlach mais pas ma came.

Re: Mortlach 21 yo 1980/2002 GM #3646

Publié : 14 avr. 2012, 17:46
par mars
pompix a écrit :Mars, je ne sais pas si au final tu voudras des enfants mais heureusement que tes parents ont dépassé le cap de cette histoire financière... :whistle:


Mais je n'ai pas dit que je n'en voulais pas(décidément).

Sinon, pour ce mortlach, je devrais avoir mon sample bientôt.

Re: Mortlach 21 yo 1980/2002 GM #3646

Publié : 15 avr. 2012, 11:14
par Alexandre
pompix a écrit :Clair et net que cetains sherry peuvent littéralement casser la baraque mais je comprends ce que veux dire Alexandre.
En gros, il dit qu'un Glendronach 72 ou Longmorn 69 ne battera jamais le même Glendronach 72 ou Longmorn 69 en version tourbée (si c'est bien fait) car cela apporte de la complexité et une dimension supérieure.
Cela étant, certaines bêtes de compète tel qu'un Glenfarclas 68 #699 ne colleraient pas avec un profil tourbé et sont monstrueux malgré ça.


Tu lis dans mes pensées mon cochon :lol:

Le seul sherry qui m'a fait monter au plafond comme un excellent tourbé, c'est le Longmorn 1969 Mash Tun. Pour du gros sherry même très bon, il manque toujours quelque chose. Alors qu'un tourbé linéaire, la plupart du temps il va bien assurer par sa puissance en bouche, donc ça m'ira.

Cela étant, je ne pense pas être un fanatique de tourbe. D'ailleurs, mes profils préférés sont ceux qui mélangent bien la tourbe avec d'autres choses, comme un excellent Brora 30yo OB 2006.

Re: Mortlach 21 yo 1980/2002 GM #3646

Publié : 15 avr. 2012, 11:49
par pompix
Ah, qu'est ce que je me taperais bien un petit Brora 30yo, là !

Re: Mortlach 21 yo 1980/2002 GM #3646

Publié : 15 avr. 2012, 12:10
par lagaphroaig
pompix a écrit :Ah, qu'est ce que je me taperais bien un petit Brora 30yo, là !

Et moi donc! Mes ingrédients préférés sont réunis: dimanche, midi! Et c'est à toi, Pierrot, que je dois mon dernier sample de cet exceptionnel elixir! ;-) RIP depuis longtemps! Pour ma part, le meilleur whisky que je n'aie jamais bu.

Re: Mortlach 21 yo 1980/2002 GM #3646

Publié : 15 avr. 2012, 13:05
par pompix
Ah, extra !
Même si ce n'était pas un cadeau, ça fait chaud au coeur de lire ça ! :obscene-drinkingcheers:
Et c'est vrai que le bougre (de 2004) est dans mon top 10.

Re: Mortlach 21 yo 1980/2002 GM #3646

Publié : 15 avr. 2012, 19:03
par lagaphroaig
Pour moi, il est dans mon Top One! :roll
Nous n'avons pas les mêmes valeurs, Monsieur Bordeau Glen Chesnel! :roll

Re: Mortlach 21 yo 1980/2002 GM #3646

Publié : 16 avr. 2012, 16:08
par canis lupus
Jean-Michel a écrit :De la même façon qu'un tourbé sans sherry ou sans fruit ou sans rusticité ou sans... manquera toujours lui aussi de quelque chose. C'est pour ça que je n'aime pas la plupart des Bunnah 97 sortis sur le marché : cette sensation pénible qu'ils proposent une tourbe entêtante et puis c'est tout. Et je ne parle pas de ces tourbés surdilués qui proposent une espèce de flotte croupie au goût de cendre diluée. Avec parfois en prime du caramel cheap. Ce qui se fait de pire en matière de whisky, je trouve...

Suis plutôt d'accord avec ça, encore qu'on trouve moult excellent tourbés bourbon barrels qui sont loin d'être monolithiques.

pompix a écrit : En gros, il dit qu'un Glendronach 72 ou Longmorn 69 ne battera jamais le même Glendronach 72 ou Longmorn 69 en version tourbée (si c'est bien fait) car cela apporte de la complexité et une dimension supérieure.

Là par contre, je ne suis absolument pas d'accord. Pour paraphraser Jean Marie le Sage, je dirais qu'entre sherry non tourbé et sherry tourbé, "ce n'est pas la même chose".
Pour moi, un sherry, à partir du moment ou il est bien fait jusqu'aux tueries ultimes se suffit amplement à lui même, est complet, et souvent complexe. Encore une fois pour moi, et je l'ai encore vérifié samedi soir, un sherry tourbé n'a pas quelque chose "en plus", mais quelque chose "à la place". A mon goût, la tourbe ne s'ajoute pas au sherry, mais prend la place d'une part de ce que serait ce sherry sans tourbe. Bref, les arômes/saveurs purement sherry s'expriment moins dans peated que dans un non peated.
J'avais comme témoin récent le Bunnahabhain Sherry Cask Jean Boyer Witch4 que j'avais retesté en vue de la soirée de samedi, ne me rappellant plus si il était tourbé ou non. Il s'est avéré non tourbé, mais un superbe pure sherry expressif, complexe, gourmand, évolutif, pouvant même rivaliser amha avec les souvenirs que j'ai du fameux Dailuaine issu de la même écurie.
Donc pour moi, la part d'expressivité sherry est souvent moindre dans sherry peated que dans un pure sherry, comme écrasé en partie par la tourbe. Et je ne parle pas là de défaut d'équilibre ou de fondu, suffit de parcourir la liste de ce qu'on a tasté samedi soir.
Pour moi, le peated sherry, c'est un peu comme imaginer de la confiture de groseille/cassis/fruits rouges/etc sur du camembert ('fin en imaginant une façon de faire qui donne un résultat bon :mrgreen: ), ben même si on arrivait à trouver un résultat qui soit bon, et meilleur que le camembert seul, je préfèrerai toujours la confiture seule.