Page 1 sur 1

Dilemme entre deux vénérables Single Grain

Publié : 05 mai 2011, 02:22
par PierreDH
Bonsoir,

Voilà, après avoir lu deux trois commentaires (voir plus) enthousiastes sur les vieux SG de chez Duncan Taylor, j'ai eu une soudaine envie d'enrichir ma modeste collection d'un de ces prestigieux flacons. Je sollicite donc vos lumières :mrgreen:

Carsebridge 30 yo 1979/2010 (48.8%, Duncan Taylor, Rare Auld, cask #33043)
ou
Strathclyde 35 yo 1973/2009 (55.2%, Duncan Taylor, Rare Auld, cask #74067)

Si je pouvais je prendrais les deux, mais bon...

Merci d'avance :mrgreen:

Re: Dilemme entre deux vénérables Single Grain

Publié : 05 mai 2011, 08:39
par Jean-Michel
A l'instinct, avant de lire quelque note que ce soit et avant de constater que Serge place l'un 2 points devant l'autre, j'aurais tendance à me saisir du Carsebridge. Simplement parce-que j'ai déjà bu des Carsebridge du tonnerre (disons... 2, ce qui, je te l'accorde, ne constitue pas un échantillon représentatif), alors que je n'ai bu qu'un Strathclyde (celui de WIN), fort bon, certes, mais peut-être plus stéréotypé (beaucoup de dissolvant à ongles et pas mal de Malibu au nez).

C'est vrai que DT offre une belle collection de vieux grains sagement tarifés et de qualité relativement homogène (leur spécialité reste Invergordon), mais je dois dire qu'à ce jour, les meilleurs grains que j'ai pu goûter venaient de chez Berry Bros (Merveilleux Carsebridge 1965 ! Fantastique Invergordon 1971 C#6 !) et de chez Douglas Laing (Excellents Lochside 1963 dans la collection "Clan Denny").

Re: Dilemme entre deux vénérables Single Grain

Publié : 07 mai 2011, 01:02
par pat gva
Jean-Michel a écrit :A l'instinct, avant de lire quelque note que ce soit et avant de constater que Serge place l'un 2 points devant l'autre, j'aurais tendance à me saisir du Carsebridge. Simplement parce-que j'ai déjà bu des Carsebridge du tonnerre (disons... 2, ce qui, je te l'accorde, ne constitue pas un échantillon représentatif), alors que je n'ai bu qu'un Strathclyde (celui de WIN), fort bon, certes, mais peut-être plus stéréotypé (beaucoup de dissolvant à ongles et pas mal de Malibu au nez).

C'est vrai que DT offre une belle collection de vieux grains sagement tarifés et de qualité relativement homogène (leur spécialité reste Invergordon), mais je dois dire qu'à ce jour, les meilleurs grains que j'ai pu goûter venaient de chez Berry Bros (Merveilleux Carsebridge 1965 ! Fantastique Invergordon 1971 C#6 !) et de chez Douglas Laing (Excellents Lochside 1963 dans la collection "Clan Denny").


Oh pif Carsebridge

Re: Dilemme entre deux vénérables Single Grain

Publié : 08 mai 2011, 01:39
par PierreDH
pat gva a écrit :Oh pif Carsebridge

Jean-Michel m'a convaincu y'a deux-trois jours... Ce sera les deux, petit splitting franco-belge :mrgreen:

Re: Dilemme entre deux vénérables Single Grain

Publié : 10 mai 2011, 18:47
par pat gva
PierreDH a écrit :
pat gva a écrit :Oh pif Carsebridge

Jean-Michel m'a convaincu y'a deux-trois jours... Ce sera les deux, petit splitting franco-belge :mrgreen:


Bravo c'est la meilleure décision à prendre :obscene-drinkingcheers:

Re: Dilemme entre deux vénérables Single Grain

Publié : 06 juin 2011, 00:52
par Arno
Voici mes notes pour le Strathclyde :

* Strathclyde 35yo, single grain, 55,2%, 1973-2009, single oak cask n°74067, 176 bts :

- Robe : Or

- Nez : J'adore ce nez ! Puissant, et ya plein de choses ! Des notes de fruits secs, de fruits exotiques, des épices intenses (gingembre, ~curry), enveloppés d'une bien belle façon par la l'influence du fut : vanille, noix de coco, boisé (chêne tendre). L'alcool ressort par vagues, avec un aspect vernissé & résineux bienveillant. En arrière-fond, quelques céréales (porridge avec du sucre candy :) ), de la crème pâtissière, du miel...
L'ajout d'eau réveille les épices et le bois.

- Bouche : Attaque assez douce, sucrée sur la gousse de vanille baignant dans le caramel. Viennent les fruits secs et des relents épicés qui chauffent un peu le palais. Petite amertume sur le bois jeune. Des notes succulentes de nougat, de miel, de chocolat & noisettes font leur apparition, toujours mêlées à la vanille-noix de coco & le bois tendre. Toujours un peu cet aspect vernissé, résineux.
Ajout d'eau : les épices et les fruits secs (figue sèche) ressortent, ainsi que le vernis.
Beaucoup d'élégance pour cette bouche complexe, fondue.

- Finale : Longue, sucrée. Sucre brun, vanille, vernis.

- Conclusion : Le fût de chêne a bien fonctionné sur les 35 ans, sans écraser le reste des saveurs, qui à vrai dire sont très gourmandes - peut-être un peu trop, je n'aurais pas à tendance à boire ce type de whisky toutes les semaines ! L'ajout d'eau n'est pas vraiment nécessaire, malgré le titre à 55,2%. Le seul petit bémol est cette note vernissée présente tout du long, et que je n'apprécie pas follement. L'ensemble reste extrêmement savoureux, avec une certaine classe. 91-92/100 pour moi.

ps : PierreDH, si tu ne l'as pas encore goûté en sample (ou en bouteille :mrgreen: ), je peux réparer cela si tu le souhaites

Re: Dilemme entre deux vénérables Single Grain

Publié : 06 juin 2011, 00:55
par dede
Arno a écrit :Le fût de chêne a bien fonctionné sur les 35 ans, sans écraser le reste des saveurs

En fait, seul le chêne a fonctionné. Et pour cause : c'est un grain, c'est à dire un alcool quasiment neutre titrant autour des 96% quand il est sorti de son alambic à colonne. C'est là que l'on saisit toute l'importance de la sélection des fûts destinés à faire vieillir le whisky.

Re: Dilemme entre deux vénérables Single Grain

Publié : 06 juin 2011, 01:02
par Arno
Merci pour cette information, je ne savais pas.
Les futs de chêne ont de la ressource alors !

Re: Dilemme entre deux vénérables Single Grain

Publié : 06 juin 2011, 01:05
par PierreDH
Arno a écrit :ps : PierreDH, si tu ne l'as pas encore goûté en sample (ou en bouteille :mrgreen: ), je peux réparer cela si tu le souhaites

Jurgen n'en avait plus malheureusement... Et le Carsebridge, il l'attend toujours :evil: Si tu viens au WiTC en septembre je t'en prendrais bien 3cl :mrgreen:

Sinon, j'aime beaucoup ton style... Continue sur ta lancée, tu donnes envie de gouter !

Re: Dilemme entre deux vénérables Single Grain

Publié : 07 juin 2011, 15:04
par Paulini
Trés intéressant les informations merci! cela va surement m´être utile pasr la suite! :mrgreen:

Re: Dilemme entre deux vénérables Single Grain

Publié : 07 juin 2011, 15:28
par PierreDH
Arno a écrit :ps : PierreDH, si tu ne l'as pas encore goûté en sample (ou en bouteille :mrgreen: ), je peux réparer cela si tu le souhaites

Je viens d'en retrouver une à 90€ :whistle:
Je me tâte... :mrgreen:

PS : Viens au WiTC ! :obscene-drinkingchug:

Re: Dilemme entre deux vénérables Single Grain

Publié : 07 juin 2011, 16:20
par Arno
Le mieux ça serait de goûter avant, tout de même. :chores-mop:
Pas évident que ce type de profil plaise à tout le monde... L'aspect concentré de notes sucrées-vanille-vernis...

Ps : Les trucs de sorcières, très peu pour moi ! ;-)

Re: Dilemme entre deux vénérables Single Grain

Publié : 07 juin 2011, 16:57
par PierreDH
Arno a écrit :Le mieux ça serait de goûter avant, tout de même. :chores-mop:
Pas évident que ce type de profil plaise à tout le monde... L'aspect concentré de notes sucrées-vanille-vernis...

Les trucs sucrés, c'est mon rayon :mrgreen: Je viens de craquer sur une bouteille y'a 5min. donc de toute façon ce Strathclyde tombe à l'eau... J'attends toujours mon maudit Carsebridge (mieux noté par Serge d'ailleurs et moins cher).

Arno a écrit :Ps : Les trucs de sorcières, très peu pour moi ! ;-)

Et je m'étonnais encore de la "consigne" d'éviter de dire WiTCH à l'oral... :roll: :lol: