,?


Index du forum Le whisky au jour le jour Des bouteilles d'exception... Glenury Royal 36yo 1968/2005 (51.2%,OB,2100 Bts)

Glenury Royal 36yo 1968/2005 (51.2%,OB,2100 Bts)

Venez ici parler des bouteilles exceptionnelles, vieux whiskies, whiskies de collection, bouteilles chères, etc...

Modérateur: Modérateurs


ALouis Maître distillateur
Maître distillateur

Message(s) : 5086
Localisation : Nantes

Glenury Royal 36 yo 1968/2005 (51.2%, OB, 2100 Bts)

Couleur: Or
Nez: Complexité et finesse sont au rendez vous.
Tout d'abord minéral et légèrement iodé puis à l'aération évolue sur les fruits jaunes et les pommes, puis une légère fumée en fond, du miel et de la vanille.
Un nez floral et trés agréable, sur lequel on pourrait rester des heures.
Bouche: Très malté, légèrement fumé et sur les agrumes, avec une belle acidité.
Finale moyenne sur les épices et les fruits.
Dommage que la bouche soit en retrait, 91 pour le nez et 87 pour la bouche.
Note: 89/100

Jbrice Avatar de l’utilisateur
Maître distillateur
Maître distillateur

Message(s) : 3417
Gouté le bestiau chez le goret du var il y a 3 semaines. Bien d'accord avec ce commentaire précédent. Malt très complexe. Je regouterai volontiers à l'occase.
Marseille

Image

dede Avatar de l’utilisateur
Maître distillateur
Maître distillateur

Message(s) : 8668
Glenury Royal 36 yo 1968/2005 (51.2%, OB, 2100 bottles)

Couleur : Or

Nez : Délicat et parfumé. On a ici une subtile alliance de miel, de mandarine, de notes florales, de vanille, avant qu'un fruité acidulé et exotique (ananas encore légèrement vert, fruit de la passion) n'apparaisse. Cette finesse est encadrée de notes iodées ainsi que d'un très léger fumé qui donnent à ce whisky la poigne qui pourrait lui manquer. L'évolution semble sans fin, avec maintenant de la cire, un peu de malt, et le fruit et le miel qui gagnent en ampleur. Excellent !

Bouche : La bouche est vive et très fraîche. L'attaque est à la fois florale et agrumique, fruitée (fruits jaunes). Le milieu de bouche se fait plus amer (fruits verts), la fumée se faisant alors très discrète au profit de notes plus minérales et épicées (gingembre).

Finale : La finale est assez longue, mais son intensité décroît rapidement pour vous laisser dans la bouche l'amertume acidulée des zestes d'agrumes.

Conclusion : Un très beau malt, raffiné et complexe. Le nez est un cran au-dessus de la bouche, bien que celle-ci demeure de très belle qualité. Un whisky à boire en début de dégustation pour en saisir toutes les nuances.

90/100

Edit : Corbuso, si tu nous lis, il y a une erreur sur ton site concernant ce whisky. Tu y indiques 1970 comme date de distillation au lieu de 1968. 36yo pour un 1970 - 2005, ça fait beaucoup ! :lol:
Image
El Phaco, Master Experimental Blender's First Assistant
"I can resist anything but temptation."
O. Wilde

Bouteilles à échanger dans mon profil.

ttn Maître distillateur
Maître distillateur

Message(s) : 3812
Localisation : Paris

A noter que cette bouteille coute toujours 500£ dans les visiteurs center de chez Diageo!

Corbuso, si tu nous lis, il y a une erreur sur ton site concernant ce whisky. Tu y indiques 1970 comme date de distillation au lieu de 1968. 36yo pour un 1970 - 2005, ça fait beaucoup !

Si je ne me trompe pas, je crois qu'il y a également eu une version 1970 :roll:

RX21 Avatar de l’utilisateur
Maître distillateur
Maître distillateur

Message(s) : 2419
Localisation : Bourgogne
ttn a écrit :
Si je ne me trompe pas, je crois qu'il y a également eu une version 1970 :roll:

Exact mais à 57,9% et mise en bouteille en 2006.

Stephane Avatar de l’utilisateur
Maître distillateur
Maître distillateur

Message(s) : 4530
Localisation : Toulouse

A l'ouverture j'ai trouvé le 70 proche d'un vieux Clynelish, avec de belles notes florales et miellées.
On verra ce que l'aération apporte, dans moins d'un mois vous devriez avoir d'autres avis ici bas sur cette bouteille et quelques autres "de cette époque" ;)

Jean-Michel Avatar de l’utilisateur
Maître distillateur
Maître distillateur

Message(s) : 8634
Localisation : Toulouse
Goûtés en F2F avec Stéphane et Philippe, j'ai trouvé le 1970 plus expressif que le 1968. Même famille aromatique, mais plus punchy.
Jean-Michel - Petite liste d'échanges

Les grands crus font les bonnes cuites (Pierre Dac)

pompix Avatar de l’utilisateur
Maître distillateur
Maître distillateur

Message(s) : 8524
Localisation : Nancy
Pour l'instant, j'aime pas l'68. Mais y a que les c*** qui changent pas d'avis. :-P
"Die with a beer in your hand !" (Tankard)

sebou007 Maître distillateur
Maître distillateur

Message(s) : 1801
Glenury Royal, 36 yo, 1968/2005, 51,2%, OB, 2100 btles

Nez : Pommes vertes acidulées, de la cire, des notes de vin blanc sec.
Passe ensuite sur des notes herbacées, voire de foin frais. Des légères notes d'agrumes, de sirop d'orange.
Une belle fraîcheur mentholée ou d'eucalyptus. Apparaissent quelques fruits exotiques confits.
De la vanille, du cuir, du bois en évoluant.
Assez loin du fruité exubérant du Glenury Royal TWA qui avait pourtant un an de plus.

Bouche : L'alcool ne se fait pas du tout sentir malgré le voltage assez élevé. On dirait presque qu'il est dilué.
C'est un peu flou, on sent les oranges, la cire, un peu de miel et l'amertume du bois, mais sans distinguer clairement qui fait quoi.
On sent plus de tourbe avec l'aération.

Finale : moyenne, sur l'amertume boisée et la douceur du miel. Si si, c'est possible.

Conclusion : le nez, très complexe, ne compense pas la bouche un peu confuse. Mais il vaut cependant le détour !
Je pourrais passer longtemps rien qu'à sentir ce dram. Mais l'amertume et le manque de précision dans la bouche m'ont un peu déçu.

87/100
Paris

Bouteilles à échanger dans mon profil


Retour vers Des bouteilles d'exception...