Page 2 sur 2

Re: Caol Ila 25 ans Officiel

Publié : 21 août 2014, 10:56
par ikkakumon
cthulhu a écrit :A 9 ans d'intervalle, les commentaires de Stephane, PNicolas et jmputz au sujet du prix sont hilarants. :D


C'est clair... ou déprimants c 'est selon ;-)

Re: Caol Ila 25 ans Officiel

Publié : 21 août 2014, 11:45
par steve_pinkcity
Oui, le coup du brora à 150€ donne à réfléchir aussi...

A+,
Stève

Re: Caol Ila 25 ans Officiel

Publié : 21 août 2014, 12:38
par Stephane
Ah la vieille et bonne époque... Si nous avions su ce qui nous attendait!

Re: Caol Ila 25 ans Officiel

Publié : 21 août 2014, 14:25
par Krucifyx
cthulhu a écrit :A 9 ans d'intervalle, les commentaires de Stephane, PNicolas et jmputz au sujet du prix sont hilarants. :D


Hilarants, oui... Mais surtout nous permettent de voir l'évolution exponentielle des prix... (Ça fait un bail qu'on ne trouve plus de Brora ou PE à 150 euros...)

Pour le CI 25 en OB, je suis parfaitement d'accord avec les impressions de Nulty, l'ayant gouté à la distillerie. C'est du classique CI avec un peu de complexité et le travail du fut (banane/vanille venant du Bourbon) ressort mieux.

Re: Caol Ila 25 ans Officiel

Publié : 22 août 2014, 00:07
par Malt-esers
J ai pu goûté dernièrement cette version diluée à 43%. Moi qui avait pris mon pied sur l ancienne version à 58%, j ai été très déçu de cette version dont je n attendais déjà pas grand chose (j ai plus bcp de plaisir avec les trucs réduits à 40-43%). Je trouve le 18ans ppresque meilleur de memoire, avec plus de caractère, la c est hyper doux et le côté is semble noyé et pour moi la touche CI est trop discrète.

Re: Caol Ila 25 ans Officiel

Publié : 26 sept. 2016, 23:17
par Pépé
Bottled 2012.

N: Très fondu et délicat. On est à 43% et çà se sent. D'un côté çà lui va bien à ce combo fruits-tourbe.
Niveau fruits, de jolis coings compôtés, c'est vraiment ce qui me vient en premier. Après, sans jamais rentrer complètement dans la case, les arômes fruités flirtent parfois avec l'exotique, parfois avec le fruit rouge (mûre), parfois avec les agrumes. On ne coche jamais la case, mais c'est un bon moment.
La tourbe, elle aussi est plutôt délicate, en mode SGP de Serge V, j'y mettrai du 4-5. Un profil costal, eau-de-mer, petit saumon qui se ballade, et un feu de bois au loin. C'est chouette.
Un léger beurre et même des amandes au final. Moi, j'aime bien ce nez.

B: Délicat encore, sur le feu de bois, toujours accompagnés de notes sucrées et fruitées, citron light. Bien moins présents qu'au nez, les fruits.
C'est salé, y'a des touches de gingembre.

Finale pas énorme énorme.

Vraiment un chouette petit dram du soir, marin comme je les aime. Délicat, on peut y plonger ses narines sans risquer une brûlure au troisième degré, et même s'en envoyer des grandes rasades. Chose qui arrive un peu moins quand même avec du CS à 60°.
Il pâtit un peu de la dilution niveau texture, puissance et finale, c'est sûr, mais comme dit au début, çà lui va bien.

Un bon 88.

Re: Caol Ila 25 ans Officiel

Publié : 30 sept. 2016, 14:40
par Brieuc
Pépé, au vu de tout ça, jugerais-tu un prix actuel de ~120€ comme honnête ? Toujours été grand fan de Caol Ila mais je ne me suis jamais décidé à sauter le pas pour celui-là, le 43% me fait un peu peur, mais à coté, son prix est nettement moindre que bien des 25 ans du même coin.

Re: Caol Ila 25 ans Officiel

Publié : 30 sept. 2016, 18:27
par Pépé
Difficile de te répondre. Les goûts, les moyens, les attentes de chacun sont bien différents.

Je n'en reprendrai pas une seconde bouteille à 120€, ni à 100€d 'ailleurs, pour début de réponse.
Ensuite, je suis très heureux de l'avoir malgré tout dans un coin du bar, car il colle parfaitement à un certain mood.

Il est complexe, sur un profil que j'affectionne beaucoup et avec une délicatesse qui me plait. Dans le sens où on ne peut pas toujours se plonger dans des whiskys à 55%. Là, je tiens un parfait 43%, assez envoûtant. Cher pour du daily dram ... mais un parfait daily dram :mrgreen:

25yo d'Islay, c'est sûr que de nos jours, çà ne court pas les étagères aux alentours de 100€. Maintenant, on ne boit pas l'étiquette, bien que je concède que çà fasse partie du plaisir. Et trouver des pépites dans ces prix n'est pas chose facile non plus.

En d'autres termes: "Tout à fait, bien au contraire...."