Speyside Festival

Vous projetez un voyage en Ecosse ou vous avez visité les distilleries écossaises, venez ici échanger vos conseils pour les itinéraires, le logement, etc...

Modérateur : Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
Shalill
Distillateur
Distillateur
Messages : 382
Inscription : 04 sept. 2014, 12:18

Speyside Festival

Message non lupar Shalill » 02 mai 2018, 19:45

Bonsoir ici,

C'était simplement pour savoir si parmi vous, certains allaient au Speyside Festival.

Je travaille à Dalwhinnie et suis off vendredi, samedi, dimanche et je comptais me rendre au festival (même si pas mal de trucs sont déjà complètement bookés, je vais essayer de me faire 2/3 trucs par ci par là ces 3 jours).

Tchuss

Dan

Edit : et j'y pense, je me tâte à aller à la visite de Benriach, comme j'ai cru comprendre que c'est uniquement durant le festival qu'ils ouvrent leur porte mais le prix pique un peu (74 pounds), est ce que selon vous, ça vaut le coup (toute proportion gardée évidemment), avec la visite de Coleburn, ou bien mieux vaut que je me fasse une bonne nuit et que j'aille visiter Tamdhu?
Avatar de l’utilisateur
Shalill
Distillateur
Distillateur
Messages : 382
Inscription : 04 sept. 2014, 12:18

Re: Speyside Festival

Message non lupar Shalill » 06 mai 2018, 10:18

Bon a priori personne n'y était. Un petit CR de ce que j'ai fait :
- Vendredi : Je suis passé tout d'abord à Dufftown au whisky shop. Billy Walker, le propriétaire de Glenallachie y faisait déguster sa special release pour le festival. J'avoue d'ailleurs avoir craqué et acheté une bouteille. Je l'ai trouvé joliment fait (je suis désolé, je n'ai pas pris de notes de dégustation), et pour son prix, ça m'a tapé dans le nez (55 pounds si je ne m'abuse).

Je suis ensuite allé visiter Dalmunach Distillery. C'était son manager qui assurait la visite, un chic type assez marrant, j'avoue ne pas avoir tout compris, j'ai encore du mal par moment avec l'accent écossais. Et c'est une vraie machine de guerre là dedans, c'était d'ailleurs un peu pour ça que j'étais curieux de voir à quoi pouvait ressembler une distillerie moderne, et c'est intéressant de comparer avec des distilleries plus artisanales (façon de parler hein) ou en tout cas plus anciennes. Une capacité de production de plusieurs millions de litre par an, tout automatisé. Avec un vrai maître de mot, répété tout au long de la visite : consistency.

En fait c'était intéressant, parce que celui ci disait justement qu'avec le travail opéré manuellement, on pouvait avoir d'excellentes bouteilles mais que lorsque l'on regardait dans l'historique de comment cela avait pu être produit, on n'en avait plus trace ou alors, le truc ballot, entre temps l'opérateur au still qui a changé de crémerie. En gros, ils sont axés à fond sur la traçabilité de tout le process.
Ca a fini par une dégustation du new make spirit. Je ne pouvais pas le déguster, vu que je conduisais, de mémoire, j'avais de la banane et de la poire. Cela dit, c'était assez alcooleux (normal me direz vous).

Ensuite redirection Dufftown, je m'étais inscris pour une master class tournée vers les origines du blending. C'était animé par Dave Broom et par Stuart Morrison, Master Blender pour Copper Dog. En fait, tel que c'était présenté sur le site, je m'attendais à un genre de cours d'histoire. Il s'avère qu'après une brève présentation des origines du blending, ça a été atelier pratique et c'était très sympa. Pour la peine, Stuart avait ramené 5 bouteilles de 100 ml, avec chacune un profil aromatique particulier et il s'agissait pour nous de réaliser notre propre blend (fresh fruit, grass, nutty, vanilla/ spice, rich fruit). C'était assez ludique, j'ai bien apprécié l'expérience.

Le temps de manger un casse dalle, et ensuite passage pour la présentation de SMWS de leurs release. Alors ça paraît crétin mais je n'en ai goûté qu'un, le Andalusia gaspacho. Un Glenallachie vieilli en fût de sherry olorosso. Toujours pour la même raison, je conduisais, et pour être honnête, mes finances ne me permettent pas trop de folies. Toujours est il qu'il m'a beaucoup plu et que j'en ai pris une quille.

Ensuite, direction une salle pour un quizz, animé par Dave Broom et Charlie Maclean. J'ai eu un coup de bol, je me suis retrouvé dans une équipe sympa, les propriétaires du Whisky Galore en Nouvelle Zélande, ainsi qu'un ami à eux, qui étaient bien plus expérimentés que moi en whisky et qui étaient très sympas en prime. Le thème du whisky était autour du whisky dans les films et série, avec un court extrait de film ou une image et il s'agissait par exemple de dire d'où était extrait le passage ou l'image, le réalisateur etc etc. Bonne ptite soirée pour finir la journée en somme.

- Hier ça a été ensuite : ptit train à partir de Dufftown vers Keith, avec un dram à l'allé, un dram au retour. Ca donnait l'occasion de longer le balvenie castle, et les 11 miles séparant les 2 villes, plutôt joli trip. Ensuite visite de la distillerie (une première pour moi). Elle est super jolie (bon vous devez être un certain nombre à l'avoir déjà visité) et la tour guide était toute chouqui, toute gentille et super prévenante. Ca a fini avec la dégustation (enfin le nosing pour moi) du Chivas 18 yo, 25 yo, l'extra, un grain de 13 yo de Strathclyde (il yaura d'ailleurs une release en août d'un autre grain) et Strathisla 12.

Retour à Dufftown, je voulais passer au whisky shop, je pensais tomber sur un truc de concours, bon j'ai du me planter quelque part, je suis juste tombé sur un représentant de Loch Lomond mais ... bon je crois qu'il n'aimait pas trop ma gueule, juste goûté du bout des lèvres un de leur produit, il m'a expliqué vite fait ce que c'était. Il faisait également déguster Glen Scotia. Je lui dis juste avoir senti de la peat dans le Loch Lomond, pour de suite me corriger et dire un fumé en bouche, et là il me soutenait qu'il n'y avait pas de peat dans Loch Lomond... okay je voulais dire fumé, mais il n'en avait plus rien à faire et m'a complètement ignoré par la suite. Toujours est il que je trouvais amusant de ne sentir aucune fumée/ fumet au nez et de le sentir en fin de bouche, bref.

Ensuite direction le Saint James Hall pour une session Cadenhead :
Là j'ai pris des notes (j'ose peu les partager ici, si quelque est intéressé, je peux toujours les transmettre en mp) :
Glen Spey 21 yo
Aultmore 21 yo (je crois)
North British 32 yo
Tomintoul 11 yo
Glenlossie 24 yo
Hazelburn 13 en first fill sherry hogshead (qui m'a beaucoup plu).

Voilà c'est tout !

Bon dimanche à vous :).
Avatar de l’utilisateur
greg_0277
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 2066
Inscription : 07 nov. 2013, 22:59

Re: Speyside Festival

Message non lupar greg_0277 » 06 mai 2018, 10:56

Merci pour ton compte rendu!
ça donne envie, ça semble super sympa.

Je trouve dommage que tu n'oses pas partager tes notes, franchement on s'en fout de savoir si tu as le même ressenti que tout le monde, si tu trouves les mêmes notes de noisette ou cerise ou si tu évalues un whisky à 85/100 ou 93/100 (ou pas terrible dégueulasse, bon , excellent...etc)
Je pense que personne ne te jugera, il donnera son avis à son tour et ainsi de suite s'il y a rebond mais les goûts ne discutent pas.

Tu bosses à la distillerie de Dalwhinnie? J'ai adoré ce coin lors de chacun de mes passages en Ecosse mais l'hiver doit être assez rude !! ;-)
Avatar de l’utilisateur
jnpons
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 785
Inscription : 28 févr. 2018, 16:35

Re: Speyside Festival

Message non lupar jnpons » 06 mai 2018, 11:10

C est clair que ca donne envie !
Merci


Envoyé de mon iPhone en utilisant Tapatalk
" L'alcool est le pire ennemi de l'homme, mais la Bible nous enseigne d'aimer nos ennemis "

Localisation: 94
Avatar de l’utilisateur
cyriltoulousain
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 10055
Inscription : 02 juin 2008, 11:22

Re: Speyside Festival

Message non lupar cyriltoulousain » 06 mai 2018, 18:12

Merci beaucoup pour ce CR Dan. Sacré programme ! Chouettes rencontres !
Avatar de l’utilisateur
Shalill
Distillateur
Distillateur
Messages : 382
Inscription : 04 sept. 2014, 12:18

Re: Speyside Festival

Message non lupar Shalill » 06 mai 2018, 21:33

greg_0277 a écrit :Tu bosses à la distillerie de Dalwhinnie? J'ai adoré ce coin lors de chacun de mes passages en Ecosse mais l'hiver doit être assez rude !! ;-)

Yep, j'ai commencé il y a un peu plus d'un mois et vi c'est super joli. Je réside à Kingussie désormais et ya une belle vue depuis ma fenêtre. Et vi effectivement, l'hiver peut être assez rude, fin mars, il faisait -8°C (mais vu qu'il faisait sensiblement la même chose à Strasbourg, je n'étais pas dépaysé ^^).

Bon pour les notes de dégustation (comme ça ça me permet de corriger ce que j'ai écris, je me doutais bien m'être planté sur l'âge de 2/3 trucs, heureusement que j'ai pris des photos) :

-Glen Spey 1995/2018 57,9 (Bourbon Hogshead, vatting de 2 casks) : Très frais, végétal avec de l'anis, du fenouil principalement, ensuite de la vanille et un côté fruité (fruit blanc, melon), des épices qui viennent par la suite (mais comme le côté fenouil était bien présent, j'étais sur la cardamome), et de l'herbe coupée. Avec le temps, j'ai eu un côté boisé un peu planche qui venait qui a fini par s'arondir

- Aultmore 1997, 21 yo, 53,2% (Hogshead) : Premier nez sur la banane (j'ai pensé de suite au bonbon arlequin, un peu brûlant et ensuite un côté floral (rose ?) et une pointe anisée, j'avais également un côté miel mais je n'étais pas capable de trouver quel miel. Rétro sur un fruité fermentaire, la poire, la banane et un côté poivré. 84/100

- North British 32 yo, 55,2% (Sherry butt) : Premier nez assez élégant et fin, sur les raisins secs, le toffee, le caramel. Pas mal de gourmandise et de finesse, de la banane rôtie. Une fois en bouche, j'ai eu un retour qui m'a direct fait penser à du rum de mélasse, pas mal de rondeur (peut être trop). Aftertaste sur une note boisée et poivrée. De prime abord, il m'a beaucoup plus mais en fait je trouve qu'il évolue peu, je ne sais pas si c'est propre au grain. Du coup je partais à la base sur un 87 mais vu le manque d'évolution, et le côté un chouia trop sucré, peut être 85.

- Tomintoul 11 yo 55,4% (3 bourbon barrels, 666 bouteilles... spooky ;p): Notes florales au nez, assez végétales, pas mal de fraîcheur. L'aération lui fait du bien (marrant, c'est tout ce que j'ai marqué, je devais être fatigué ou flemmard, parce que je lui ai mis 86).

- Glenlossie 1993 24 yo 54,4% (Single Cask) : Nez très léger, bien intégré et pourtant beaucoup de mal à le décrire, mais je l'ai bien apprécié.

- Hazelburn 13 yo 2004/ 2018 (1st fill sherry): et là que ça soit au niveau de la couleur ou du nez, difficile de louper le sherry, bien bien présent, je sais que je l'ai vraiment apprécié. Par ailleurs, on a été plusieurs à sentir un côté fumé, qui vient probablement du fût de sherry. Pas bien compliqué, il m'a plu, ce matin je repassais à Dufftown pour le Dufftown Whisky Fair, j'ai pris une quille au whisky shop parce que je n'ai aucune volonté.

Et pas de quoi messieurs :) ('service comme on dit chez moi !)
Avatar de l’utilisateur
jnpons
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 785
Inscription : 28 févr. 2018, 16:35

Re: Speyside Festival

Message non lupar jnpons » 07 mai 2018, 07:41

C'est vrai qu'il a l'air sympa cet Hazelburn !
" L'alcool est le pire ennemi de l'homme, mais la Bible nous enseigne d'aimer nos ennemis "

Localisation: 94
cthulhu
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 2536
Inscription : 14 sept. 2011, 11:39

Re: Speyside Festival

Message non lupar cthulhu » 08 mai 2018, 13:56

Suis jamais alle, encore, mais c'a l'air de prendre de l'ampleur, ce festival. Merci pour tes impressions.
"Une des rares choses qui procurent plus de satisfaction que goûter un grand whisky, c'est goûter un grand whisky que personne d'autre n'a goûté."

http://theoldmanofhuy.blogspot.com/
corbuso
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 2499
Inscription : 07 févr. 2006, 12:12

Re: Speyside Festival

Message non lupar corbuso » 15 mai 2018, 15:41

merci pour ton compte rendu. Je m'était rendus plusieurs fois au Autumn Speyside Whisky Festival, que j'avais fort bien apprécié, Néanmoins, le Speyside est le seul festival où on peu visiter des distilleries fermées au public.
D''après ton rapport, le prix des visites est relativement onéreux?
£74 pour le BenRiach, c'est élevé.
Avatar de l’utilisateur
Shalill
Distillateur
Distillateur
Messages : 382
Inscription : 04 sept. 2014, 12:18

Re: Speyside Festival

Message non lupar Shalill » 16 mai 2018, 00:54

Alors j'avais effectivement laissé tomber Benriach et oui certains événements sont très/ trop chers à mon goût. Le tarif des visites, malheureusement ça n'est plus consultable, j'avais hésité avec Tamdhu et de mémoire le tarif de la visite était de 25 ou 30 pounds (ce qui reste élevé, le tarif moyen d'une visite de distillerie a l'air de tourner autour de 7/10 pounds en moyenne.).

Jpense que pour faire des affaires, mieux vaut être au taquet pour booker les visites dès leur mise en ligne. Visiblement, Mortlach part à une vitesse folle.

Revenir vers « Voyager en Ecosse à la découverte des distilleries »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité